aux actes citoyens, troisième manche ...



Ce troisième tag aux actes citoyens  ... apparu ce matin, est posé délicatement sur un voile transparent tiré devant la fenêtre des AMinc. Toujours, eux. Il sont connus pour être assez conservateurs et, comme vous l’imaginez, ils ont fait un scandale qui a ameuté la ville entière. Pourtant un voile s’enlève plus facilement qu’un tag à la bombe sur le mur. C’est amusant de dire « à la bombe » un peu comme si la peinture était une arme ? Quoique ...


Bref ce matin le etc a disparu. IIs l’ont comblé par un entrainant : « bougeons les lignes, remuons les masses ...  suivi d’un 7». Cette fois, c’est sûr : les armes, la marche sont obsolètes. La Marseillaise des révoltés est remplacée par celle des géomètres et sociologues qui ne manient pas les armes mais les lignes et les masses. Cela colle bien mieux à l’actualité, non ? Et du coup, la révolution ne va plus couper les têtes mais c’est sûr : elle va changer de gueule. C’est prometteur.


Depuis ce scandale et la sur-exposition du tag rue des Envisageables, un ou plusieurs agitateurs les déclinent un peu partout en ville.


L’histoire suit son cours, le futur commence là : je vous tiens informé au jour le jour.


w.

A La Septième,

au 27 rue des Envisageables