Clinique de la leucosélophobie

dite de la Page Blanche (en travaux).




Notre future clinique de la leucosélophobie en travaux depuis septembre 2013 devrait être achevée mi 2014. Nous avons rénové un ancien hôtel de la rue des Envisageables racheté par la 7Gère (la société d’économie mixte qui administre La Septième). C’est un peu notre revanche sur l’administration française qui, depuis que nous nous sommes auto-proclamés République libre, a délocalisé notre hôpital via la plus proche grande ville. Comme elle l’avait déjà fait pour notre tribunal.


Cette clinique reconnue d’utilité publique par le Composé (notre Grand Conseil) sera destinée à soigner les gens qui souffrent de la leucosélophobie. Ce symptôme communément connu sous l’appellation syndrôme de la page blanche ou également blocage de l’écrivain ou de toute personne en mal d’inspiration, en panne d’idées. Cette maladie devenue endémique en France tend à se généraliser chez nous. Avant, dans ce pays on avait des idées à défaut de pétrole. A présent on (les autorités) n’ont toujours pas d’or noir et encore moins d’idées, de courage. Nous craignons sérieusement une contagion de leucosélophobie sur notre territoire car nous avons beaucoup de frontières communes et d’innombrables échanges.


Cette pathologie est très handicapante pour nous qui voulons pour envisager d’autres  futurs. En effet elle pousse naturellement, comme par réaction, les gens à la critique incessante et destructive. Alors qu’à La Septième l’usage est différent.


Ici c’est «la critique aux 3 idées» qui est de mise ! Que je vous explique : la critique est encouragée, et je dois dire que mes concitoyens en usent et parfois même en abusent. Mais cette promotion officielle du pique, de l’esprit frondeur s’accompagne d’une condition sine qua non : pour chaque critique émise il faut formuler 3 idées inventives. Ici on pense que chaque critique est une source de solutions si on veut bien se donner la peine d’être créatif. Voilà pourquoi la leucosélophobie est si bien soignée chez nous. C’est l’avenir de notre pays qui en jeu. Et puis cette opportunité est tout aussi utile à la société que bien d’autres cliniques du cheveu, du cèdre ou encore de psychothérapie. Nous prévoyons également de guérir en toute discrétion de nombreux énarques, politiques et autres gouvernants ... français. A défaut d’hôpital, nous avons une clinique avec une spécialité unique.


Cette clinique surnommée « de La Page Blanche » par les septamiens se transformera par la suite en hôtel des remue-méninges et camp d’entrainement à l’inventivité. Elle sera pilotée par Monique MA qui a beaucoup contribué à ce projet.


Le futur est à ce prix et nous à La Septième on ne chipote pas : on met le paquet ! Alors faites connaître « La page Blanche en France », aux patients potentiels et à qui vous voulez...


@ suivre, w.


A La Septième,

77 rue des Envisageables

Travaux à la clinique de la leucosélophobie.

Ouverture prévue 1er semestre 2014.

Leucosélophobie

chantier interdit 
au publiC