La Septième

Mur de la St Valentin

Rue des Marais

Je me promenais

à quelque part en France,

peut être à Paris du côté du Marais. Mais je n’en suis pas très sûr. Quand je découvre cette vitrine : je shoote ... 

et un an plus tard je remercie son auteur pour ce délicieux résumé de la Saint Valentin à l’origine de cette fresque. Frasque ?

écolo & hors taxe

l’argent ne fait pas le bonheur

l’€ coeur

Amorale de cette histoire.

Connaître le prix d’un cadeau est une chose facile de nos jours. Mais que vaut le cadeau plus le plaisir d’offrir (et de recevoir) comparé aux sensations fortes du “léchez

ou payez en nature“ ?

Délicat débat qui m’amène aux réflexions suivantes. Imaginons que le ressenti des amoureux se mesure en intensité. Nul doute, sur l’échelle des impressions :  le plaisir du cadeau est moins intense que les sensations fortes du léchez et payez en nature. Mais ces dernières sont plus éphémères ; quoique tout dépend de la nature et de l’usage du cadeau. Bon ...

A la réflexion il vaut mieux limiter les risques c’est à dire lécher les vitrines et sa partenaire. Mais il y existe une meilleure possibilité : offrez lui un bon jouet à sensations (sex toy dans le langage courant).  Et là, mine de rien, vous cumulez les effets : intensité x temps.

Le top ... si vous en faites usage souvent.


Comme quoi la bonne intention ne s’impose pas toujours au final.

La nature humaine est ainsi.

w.


Ps : pour aller plus loin dans le fondement de l’analyse lisez au pays des cadeaux, le règne des contreparties et les travaux sur la théorie des équi-proratas.

(interdit aux âmes prudes et aux mineurs)