Impasse des Lambdas

Impasse des lambdas

N°17.

Sous le coup de l'émotion, je m'emballe. Je voulais dire : "Quand ils ont vu la lumière, ils se sont précipités dans l'impasse. Les italiens étaient devant, loin devant. Ils avaient Berlusconi et la baraka ! Puis ils ont montré le chemin à suivre au monde entier, je m'en souviens bien. Mais, las de ces mascarades, ils ont fini par mettre le cavalieri à la retraite des bonga bonga et des affaires. Ensuite, la nature humaine ayant horreur du vide, d'autres gouvernants flairant le bon coup, ont pris la relève. Je vous en cite quelques uns au hasard : l'empereur russe Poutine, la tête de turc Erdogan, l'hilarant Trump et May la brexiteuse reconvertie, les pontes de Pologne et de Hongrie, etc. Le mouvement tient la route : peut être que les Italiens vont reprendre du service. Qui sait ?  Et grande surprise, tous ces gouvernants émérites sont élus du peuple ou plutôt de Sa Majorité. Le peuple n'existe donc plus, il est mort absorbé par sa majorité. La filiale a mis la main sur la maison mère. C'est fréquent. Et du coup la démocratie est dans l'impasse : la majorité élit des hommes politiques qui sont à son image. Et ainsi elle entraine tous les autres droit dans le mur au bout de l'impasse. Je le vois arriver le Mur. Et quand le mur sera (en)tâché par de nombreux blessés, frustrés, morts quelquefois, la majorité retrouvera la grâce subite et ... changera son fusil d'épaule. Habituellement le temps d'un mandat suffit : un coup à gauche, un coup à droite. Etc ...


Epilogue . Les apparences sont trompeuses : la majorité ne fait plus la démocratie mais ce sont les girouettes qui l'a font. Une petite minorité, cinq à quinze pourcent de la population, qui passent d'un camp à l'autre au gré du vent. Eh oui ...


La maison de la démocratie brule : elle n'est plus qu'un écran de fumée. Reprenez vous vite et courez vers l'impasse de la démocratie, l'issue est quelque part par là. Un guide vous y attend. Bonne visite.


w.

Impasse des Lambdas

N°17 maison de la démocratie

...