La fleur et l'étang (du confort)



La fleur dit à l'étang : si tu étais clair,

je puiserais mon eau chez toi. L'étang lui rétorque : était ... mais je suis abandonné, vert et impur. Alors que Toi, dans ta serre,

tu es servie, arrosée, engraissée, choyée. Domestiquée : tu te laisses aller à ton petit confort. Ton cocon nuit à ta vigilance et altère ta force face aux temps mauvais.

La fleur ne dit mot et continue de se prélasser dans son excès de tranquillité. Pour elle, il n'est pas question de toucher

à son niveau de vie, à ses acquis.

Un spécimen ! Je tire son portrait :

clic clac, clic clac.


Toute ressemblance avec ... est avérée.

w.


Galerie Libre

...