...

gare aux voyages

Départ d'une idée

Monsieur Béret a le tournis.

La femme carotte ... au corps bio diforme,

au teint orange flétri et au regard ombrageux,

lui file l'appétit. Elle n'est pas belle mais juste bonne.

Il va la gouter sans retenue, goulument.

Il pense que tout ce qui est beau est faux

et tout ce qui laid est frais.

Il exagère surement alors preuve à l'appui

il m'a épelé la liste de ses dégoûts :

édulcorant, round up, ogm, E de tous types,

acides, solvants, sulfites, etc, etc, etc ... "

Il nous invite à la compléter ...

et à repenser notre modèle.


Ah ...

w.

L'idée est un voyage ... qui avant de jaillir a fait plein de détours dans la mémoire où elle peut se cacher, des arrêts dans l'intuition et beaucoup de passages par l'imaginaire. Au départ d'une idée, son arrivée et son parcours sont incertains. Inconnus parfois. Alors souvent elle prend son vrai élan sur papier avec des textes, des gribouillis, des esquisses. Le tout dans un carnet (car on ne sait jamais : elle peut se perdre). Vous m'entendez - sur du papier - ce matériau d'un autre temps censé finir à zéro qui pourtant aide à esquisser vite l'idée puis à l'enrichir. Ce brut d'idée que l'écran va formater : copier, coller, effacer, rétablir, dupliquer, etc. Pratique. Et ainsi de papier en écran, un dessin, des notes s'incarnent en une madame Carotte et un Monsieur Béret qui font affaire ensemble ; je ne vous en dis pas plus !

La suite suit juste à côté ...                 





Au départ de l'idée  (2ème) ...

Monsieur Béret a le tournis.

Madame Carotte, bio avec son corps difforme,

son teint orange flétri et son regard ombrageux qui lui filent le vertige du terroir ! Elle n'est pas belle mais bonne : il va la goûter sans retenue et goulûment. Il croit que tout ce qui est beau est faux. Et tout ce qui est laid, est frais. Il exagère. Pour me sensibiliser, il m'épelle ces mots : " édulcorant, round up, ogm, E de tous types, colorants, acides, solvants, sulfites, gluten, etc. C'est ma petite liste des dégoûts. A vous de compléter a-t-il ajouté... en enchaînant : tout ce qui est beau est faux ; tout ce qui est laid est frais, le beau est chaud, le laid est vrai, le beau vaut, le laid fait, ... une ritournelle infinie car

le beau et le bon s'entretiennent.


Post scriptum. Le chemin d'une idée a comme seul guide le subconscient. Gare aux voyages !


w.