La nuit, le canal,

vite : photos !

Corpo socio

un échantillon

Le corps social (un échantillon).






























Intrigué je suis allé à la gare aux voyages pour observer le corps social. Enfin un tout petit échantillon. Et je vois qu'ici ON ne se préoccupe pas de tout celà. Non, ON va au travail, à ses affaires et à ses commissions comme un automate. En courant, en marchant. A le voir si routinier, je me dis qu'il a la tête et les pieds sur terre et les mains dans la pratique. A l'excès.


ON ne va pas aller très loin comme ça !  










x

x

murmures  ...

Dans les milieux autorisés, ON se dit le corps social. Ceci ne vous étonnera pas, souvent pour comprendre les spécialistes, il faut un traducteur initié leur jargon. En même temps -corps social- c'est dépaysant, On a l'impression d'être à l'étranger ou d'être étranger chez soi. Alors ON n'aime pas bien les jargons qu'il ne comprend pas ... mais il finit quand même par se laisser impressionner par eux : serait ce leurs tournures, leurs facondes qui a un tel pouvoir ? Allez savoir mais pour le moment ON en est là.


Plutôt que de se remuer les méninges, de faire tourner sa têIe, nul doute, ON préfére croire ce qu'ON lui dit. C'est pour cette raison qu'ON tourne en rond depuis des années car nous sommes tous, les uns après les autres, ON. Y compris les milieux autorisés, qui sont pourtant persuadés de ne pas faire partie de ce peuple des ON. On tourne en rond : et comme ON se déplace dans l'espace, ON a l'impression d'avancer. C'est vrai ! ... mais sur place. Et chemin faisant, ON finit toujours par arriver au départ.

Corps social : " Groupe humain ou ensemble des individus vivant dans une même société " avec comme exemple : le corps humains bien sûr, le corps électoral, les corps organisés ou corps constitutés et intermédiaires, le corps mystique (l'église), le corps politiques (état, république, sénat, chambres des députés), le corps de la magistrature ou diplomatiques, le corps d'une discipline et pour finir : esprit de corps ou faire corps ... ! Etc.


Il y a de quoi s'embrouiller les corps.

Et je me dis qu'il est grand temps d'inventer des voyages vers l'inconnu. De temps en temps. Je suggère pour ces initiations à l'inconnu : une cadence mensuelle, des destinations où ON ne va pas habituellement accompagné par un jeune guide novice

Gare aux voyages : toutes allusions à des faits connus sont de purs hallucinations. Envisageables dans le futur ! Ah ...