... ici, dans cet hôtel de ville de l'Est, Saint Nicolas a rencontré Père Noël. Saint Nicolas a fini sa tournée. Il voulait en profiter pour briefer le père Noël qui commence la sienne sur terre. En exclusivité, à la Septième, son interview.

Le Saint, avant toute chose, a voulu nous remettre en tête son histoire personnel. Né en Turquie au 3ème siècle, il a migré au fil du temps vers l'Italie puis vers l'Est de la France, le Nord et l'Est de l'Europe. Des migrants Hollandais l'ont emmené avec eux aux Amériques. Là bas, il est devenu Santa Claus et a changé d'apparence : il s'est habillé de rouge et blanc, style petit lutin. Notez bien (Saint Nicolas a bien insisté sur ce point) : ce n'est qu'au 18ème siècle qu'il est revenu en France sous son nouveau nom de père Noël ! Il m'a dit : " Moi St Nicolas, en revenant des U.S, je suis devenu Père Noël. La mondialisation pratique depuis toujours l'amalgame, c'est connu, mais à mon époque il m'a fallu presque 2 siècles pour parcourir tout ce chemin ". Bien sûr que Père Noël connaît cette l'histoire m'a-t-il confié mais il voulait lui faire une piqure de rappel pour qu'il comprenne mieux combien les choses ont changé. Ici bas, la mondialisation se généralisent à vitesse grand V sur tous les sujets. Je lui ai donné un exemple qui a marqué l'année. " Il faut que tu imagines que Hollywood, ses paillettes, sa luxure et un de ses producteurs phares ont fait tomber pour viols, agressions sexuels beaucoup de gens célèbres dont Tariq Ramadan, l'incarnation de la rigueur des frères musulmans. Un Hollywood - Ramandan en quelques petites journées ! Tout les séparent : la distance, le métier, les origines. Tout. L'improbable s'est produit en très peu de temps. Et Dieu, les institutions, les gouvernants, les juges n'y sont pour rien : c'est des femmes victimes aidées par les réseaux sociaux, les hachtags et les média qui ont fait le job à tout berzingue. Et tout ceci a été rendu possible par la grande Toile où leurs messages font l'Aller - Retour aux satellites en 0,24 secondes en transportant 4Mbps au moyenne. De quoi passer des écrits, des photos, des vidéos sur les sévices commis, à toute allure, à ce débit au monde entier libre ". Ensuite je lui ai longuement expliqué que nos rennes sont à la ramasse : elles trainent et n'entrainent plus. Le mythe, les traditions c'est bien... mais il faut qu'on prenne le pli de la toile, qu'on se numérise, sans quoi on va finir Marques © chez Amazon. Garanti d'origine, bien sûr. Je lui ai fait remarqué qu'il était lui déjà une Marque : Père Noël © en quelques sortes. Je l'ai aussitôt appelé à mettre fin à ce cirque, à augmenter notre force de frappe commune. Je lui ai donc proposé une association par échange d'actions qui nous donnerait les moyens de fonder une confédération des Mythes de Décembre. Car, pour moi, un mythe qui ne vit plus finit Marques ou Mort à ces vitesses de communication. J'envisage de créer avec lui une start up Mythes à 50/50 avec comme objectifs de développer la confédération, un nouveau business modèle basé sur l'internet, des opérations marketing et en plus une logistique de livraison sans faille. Et le tout sans oublier pour autant que Saint Nicolas ce n'est pas Noël, qu'Amazon n'est  pas ... .  

Devant la mine dubitative et contrariée du Père, j'ai (je l'avoue) tempéré mes ardeurs (conscient que j'étais en avance sur son temps). Donc je me suis rabattu sur des notions plus terre à terre. Comme il y va bientôt (sur terre), je l'ai senti de suite plus concerné. Le message que je lui ai passé est le suivant : " Fais bien attention : tu évites les jouets sexistes, les propos trop masculins ou machos et surtout toute relation sans consentement écrit lors de tes visites nocturnes ! Notre réputation est en jeu car avec la toile et tous ces réseaux : tout écart d'une personne rénommée se sait dans le monde entier en quelques instants. Et là, en moins de temps qu'il ne faut pour l'envisager : c'est fin de mythe et même fin de Marque ©.  Surtout que ta marque Père Noël © est encore jeune et bien mieux valorisée que celle de ma Sainteté : j'ai lu qu'elle est estimée à 1500 Milliards €. Cet énorme résultat n'est pas une surprise quand on compte les avalanches de cadeaux que tu déverses sur tout le monde. Bref tu m'as compris petit : pas de gaffe ".

Sur ces mots, le Saint a mis fin à notre interview en nous souhaitant à tous de Joyeuses fêtes.

Message reçu : s'il vous plait, ne provoquez pas le Père Noël car après tout c'est un Homme. Et comme la mère Noël.l.e n'existe pas encore ... Peut être que ce n'est pas un mal car elle ferait fanstasmer des tas de gens qui, par la suite, alimenteraient un nouveau # balance ton ou ta ...

Ce déconte est sans fin.

Joyeux Noël, w.


conte de Noël ...